Les hôpitaux publics de Paris ont été victimes d’une cyberattaque de grande ampleur. Les données personnelles d’environ 1,4 million de personnes, qui ont effectué un test de dépistage du Covid-19 en Île-de-France mi-2020, ont été dérobées « à la suite d’une attaque informatique ». L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a porté plainte ce mercredi.

Les données volées incluent « l’identité, le numéro de sécurité sociale et les coordonnées des personnes testées », ainsi que « l’identité et les coordonnées des professionnels de santé les prenant en charge, les caractéristiques et le résultat du test réalisé », mais ne contiennent « aucune autre donnée médicale ».

Cette attaque a été « conduite au cours de l’été et confirmée le 12 septembre », a indiqué dans un communiqué l’AP-HP, assurant que les intéressés « seront informés individuellement dans les prochains jours ».